L'Institut de Réadaptation de Romainville teste la plateforme Neuradom

L'Institut de Réadaptation de Romainville (IRR) est spécialisé en soins neurologiques, gériatriques et polyvalents. Après leur prise en soin au sein de l’établissement, entre six et douze semaines, les patients rejoindront leur domicile ou bien un établissement médico-social pour les plus personnes âgées trop fragilisées. 

Publié le 15.02.21 - Expérimentation

Une fois rentré, comment le patient peut-il conserver les bénéfices de cette étape de rééducation active ? Comment peut-on lui garantir une véritable continuité de soins ? Un défi majeur, en particulier pour les patients atteints de maladies chroniques (maladie de Parkinson, AVC, …). Défi relevé par l'Institut de Réadaptation de Romainville en partenariat avec Neuradom, grâce à AutonHome, une plateforme digitale qui combine téléconsultation et prescription d'exercices d'auto-rééducation. Comme l’explique Gilles Kemoun, professeur de Médecine Physique et Réadaptation, le fondateur de celle-ci : « Neuradom a conçu un outil de parcours de soins universel et ubiquitaire, il est configuré pour s’adapter partout et pour tous. Dans l’expérimentation que nous réalisons avec l’IRR, il a une double vocation : au sein des plateaux techniques, il vient enrichir les ressources à disposition dans le programme de rééducation et, au domicile, il permet d’exporter les expertises de l’établissement au domicile du patient. Il permet aussi de collecter des données et de tracer le parcours patient. »

Martine Franc, cadre de rééducation à l’IRR, précise : « Nous avons démarré le test début 2020 et, la période de confinement du printemps a véritablement fait exploser l’usage de la plateforme par les soignants comme par les patients. Il y a eu une accélération dans l’appropriation du dispositif et son côté ludique et interactif a été très moteur dans ce contexte. L’établissement s’est donc doté de trois équipements. Prochaine étape, une nouvelle expérimentation de ce centre de rééducation connecté à domicile auprès de plusieurs patients de retour chez eux. L’occasion d’évaluer la capacité des patients à utiliser le dispositif Neuradom de manière autonome, tout en restant interconnectés, à distance, avec les équipes soignantes. A suivre ! »

Sur le même thème

Voir tous les articles

S'inscrire à la newsletter